samedi 14 décembre 2013

Réforme des rythmes scolaires à Schuman

Le compte-rendu du conseil d'école commun aux écoles maternelle et élémentaire Robert Schuman est disponible sur le site de l'école. Vous y trouverez égaleemnt l'intervention de l'APELEVIS.

http://www.ec-internationale-schuman-strasbourg.ac-strasbourg.fr/wp/?page_id=189

Suite à ce conseil les représentants de parents d'élèves se sont unis pour faire entendre la voix de l'école. L'APELEVIS a rencontré Mme Dreyer pour demander à ce que les spécificités de l'école et des sections internationales en général soient mieux prises en compte. Entre temps, nous avons eu la confirmation que les scénarios proposés par la Ville dans son questionnaire ne sont pas compatibles avec le maintien d'un enseignement des langues de 6 heures répartis de manière homogène sur la semaine pour tous les groupes (italien, espagnol, anglais et allemand). Une pétition a été mise en place pour que les futurs horaires de Schuman tiennent compte de cette exigence, essentielle maintenir le haut niveau d'enseignement des langues inhérent aux sections internationales. Nous vous invitons à la signer :

http://www.petitions24.net/rythmes_scolaires_ecoles_schuman


mardi 3 décembre 2013

Communiqué de presse sur la mise en oeuvre des nouveaux rythmes scolaires à Strasbourg

Les associations de parents d'élèves de Strasbourg prennent leur distance avec la consultation de la Ville sur la mise en oeuvre des nouveaux rythmes scolaires


Dès début 2013, les associations de parents d’élèves de nombreuses écoles de Strasbourg ont mis en place un processus de concertation sur la mise en œuvre des nouveaux rythmes scolaires. Souvent initié par un sondage auprès des parents, un travail entre parents et enseignants a débouché dans beaucoup d’écoles sur des propositions d’aménagement des horaires, tenant compte des spécificités de chaque établissement, discutées puis validées en conseil d’école. Ce travail collectif montre que parents et enseignants sont soucieux d’agir avec cohérence pour améliorer le bien-être des enfants, même si nombreux sont ceux qui reconnaissent que le cadre contraignant de la loi oblige à rechercher le moindre mal plutôt que l’adhésion à un projet réellement bénéfique pour l’enfant. La participation importante des parents à la conférence de Claire Leconte, co-organisée par nos associations, est un autre signe de leur intérêt pour la question des temps de l’enfant.

Aussi, au terme de cette démarche, nous avons du mal à comprendre les modalités de consultation entamées depuis peu par la Ville.

La décision de reporter la mise en œuvre des nouveaux rythmes scolaires à 2014 a été prise en mars 2013. Ceci laissait largement le temps d’engager un débat constructif avec les acteurs des différentes écoles en écoutant leurs propositions. Au lieu de cela, le long silence qui a suivi la décision du maire et la multiplication subite, en fin d’année, d’instances de concertation à l’articulation trouble entament la confiance nécessaire à l’élaboration d’un projet partagé. Le choix du questionnaire comme méthode de décision nous étonne dans la mesure où il intervient tardivement, sans que les moyens n’aient été donnés aux parents pour comprendre les enjeux de la réforme et sans qu’ils n’aient contribué à l’élaboration des scénarios. Parler d’éducation comme s’il s’agissait de choisir une marque de lessive en demandant de voter pour le mercredi ou le samedi nous semble peu responsable pour accompagner les parents dans leur rôle d’éducateur.

Nous déplorons un questionnaire qui se focalise sur les horaires sans intégrer la question, pourtant essentielle, de la nature et de la qualité des activités qui seront proposées durant les nouveaux temps périscolaires. Scinder ces deux sujets et exclure les parents et enseignants des choix qui seront faits sur les temps périscolaires est une erreur. Nous ne pouvons cautionner une démarche qui vise à uniformiser les horaires des écoles de Strasbourg quand les décalages répondent à des besoins en termes d’organisation des parents et de toute la ville.


Les associations de parents d’élève de Strasbourg : APELEVIS, APEPA, FCPE Strasbourg, PEEP, UNAAPE Alsace


L'APELEVIS Schuman viendra prochainement vers vous, avec les autres listes de l'école, pour vous expliquer la situation dans notre établissement.